TorinoCuriosa - Curiosità Torino e Provincia

foto gallery


Les mystères de la Fontaine Angélique







A première vue, la Fontaine Angelique de la place Solferino pourrait sembler être une fontaine comme les autres mais, selon Madame Dembech, son apparence inoffensive cacherait bien plus. Fondue dans le bronze avec les statues, elle révélerait la tradition millénaire de la Maçonnerie avec ses symbole cachés. C’est le ministre Pietro Bainotti qui a voulu la fontaine dans les années 20 en mémoire de ses parents. Réalisée par le sculpteur turinois Giovanni Riva, elle devait, au début, être de style gothique et être installée en face du Dôme de Turin. Comment est-elle arrivée place Solferino ? Probablement, le changement d’avis de la Mairie est lié aux coûts de réalisation qui augmentèrent de 150 000 lires prévus par le projet à 700 000 lires au final. De toute façon, après des années de chantier et la modification partielle de la place Solferino, la fontaine fut inaugurée à son lieu actuel le 28 Octobre 1929. Jusqu’ici, ce sont les informations officielles. S’il l’on passe aux curiosités, la fontaine aurait une signification « réservée aux initiés ». Le figures sculptées représenteraient les quatre saisons : printemps et été pour les statues féminines, automne et hivers pour les géants au centre. Le sens magique serait caché juste dans ces figures : l’Hivers regarde vers l’Orient, point sacré où le soleil se lève (on raconte que le sculpteur modifia l’orientation de la tête quand on décida de déplacer la fontaine). Les deux personnages masculins, l’Automne et l’Hiver représenteraient Boaz et Jaquim, ceux qui soutenaient les colonnes d’Hercule, gardiens mythologiques du Seuil qui introduit à l’infini. La connaissance est symbolisée par l’eau que les deux personnages versent des outres. Les figures féminines évoqueraient ,au contraire, les deux aspects de l’amour, celui sacré (le Printemps, la Vertu) et celui profane (l’Eté, le Vice), et les deux aspects de la connaissance. Si l’on se place à quelques pas de la fontaine, on aperçoit entre les deux silhouettes masculines un passage rectangulaire équarri à la perfection. « Le passage est le cœur du mystère. Il représente le seuil infranchissable pour les profanes au delà duquel on accède à une dimension inconnue dans des terres peuplées par des monstres, au delà des colonnes d’Hercule. Il signifie aussi : l’entrée à la Caverne Lumineuse, dans laquelle sont gardés les mystères alchimiques qui règlent le monde et l’accès à la connaissance sans limite… » (Giuditta Dembech).


Fonte: Giuditta Dembech, Torino Città Magica, 1°vol, edizioni L'Ariete

CURIOSITA' TORINO

ATTIVITA' A TORINO


Cerchi un'
AGENZIA PUBBLICITARIA
a Torino?
Scopri Moksilla, realizzazione siti internet Torino, Grafica e Web Marketing.



Cerchi uno
STUDIO DI DOPPIAGGIO a Torino?
Scopri il TEATR8! Corsi di dizione, fonetica e produzione di spettacoli teatrali.







mappa

Come arrivare
Piazza Solferino


una tira l'altra

Quegli strani riti in via Cappel Verde

Tutte le curiosità di Torino e Provincia



(c)TorinoCuriosa 2006. E' vietata la riproduzione, anche parziale, del materiale presentato.