TorinoCuriosa - Curiosità Torino e Provincia

foto gallery


Quand Turin était Hollywood







C’était une froide soirée d’hivers quand des images tremblantes projetées sur un drap sont apparu aux turinois pour la première fois. Cela s’est passé dans une petite salle de Via Po en 1896. Deux ans après, des « draps avec ombres sautillantes » étaient étalés dans un stand de l’exposition au parc du Valentin ; il s’agissait en réalité de baraques d’un style carnavalesque, parfaites pour capter l’attention des citoyens turinois. En 1904, le Comte Edoardo de Sambuy retourna de Paris avec une caméra Lumière et convint son ami Arturo Ambrosio, opticien de la rue Santa Teresa, de tourner leur premier film : la course automobile Susa-Moncenisio. Cela fut un succès inattendu, la manie du cinéma se répandit. L’industrie cinématographique italienne était née. Ambrosio construisit les premiers hangars avec une verrière comme toit et des rideaux pour délimiter l’espace, situés à la Barriera di Nizza, rue Catania, à l’angle du cours Verona et de la rue Mantova 56. Les premiers acteurs furent Alberto Capozzi, Lydia De Roberti et Mary Tarlarini ; les scénaristes Sebastiano Ferraris (alias Arrigo Frusta) et l’opérateur Giovanni Vitrotti. Pour la diffusion des films, on utilisait le « système bicyclette » consistant en un garçon qui amenait en bicyclette, dés le spectacle terminé, la même pellicule d’un cinéma à l’autre avec beaucoup d’impatience de la part des spectateurs qui attendaient dans la salle de projection suivante. En 1911, le cinéma Ambrosio réalisa jusqu’à 90 long-métrages dont malheureusement il en reste très peu car, une fois les projections terminées, les pellicules étaient mises au pilon pour récupérer les sels d’argent. En 1912, il y avait à Turin vingt salles de cinéma dont une dizaine rue Roma, une vrai rue lumière. On tournait des scènes dans tous les coins de la ville, des villas art nouveau du quartier Crocetta aux rues de la colline turinois et au Bourg Médiéval. Il suffisait de dire: « C’est une film fait à Turin » et les personnes accouraient (le terme « Film » était féminin et le restera jusqu’à la fin des années 30). De cette période, reste Cabiria, pierre milliaire de la cinématographie mondiale, tourné dans la fraction de Casale, en Tunisie, en Sicile et dans la vallée de Lanzo par le turinois Giovanni Pastrone. La projection en première mondiale eut lieu le 18 avril 1914 au Théâtre Vittorio Emanuele (actuellement l’Auditorium Rai). Personne n’aurait pu l’imaginer mais celui ci fut le chant du cygne du vrai, du grand cinéma turinois.


Fonte: Torino Come Eravamo, Supplemento al n.16 di La Stampa del 20.1.1978

CURIOSITA' TORINO

ATTIVITA' A TORINO


Cerchi un'
AGENZIA PUBBLICITARIA
a Torino?
Scopri Moksilla, realizzazione siti internet Torino, Grafica e Web Marketing.



Cerchi uno
STUDIO DI DOPPIAGGIO a Torino?
Scopri il TEATR8! Corsi di dizione, fonetica e produzione di spettacoli teatrali.







mappa

Come arrivare
Via Po


una tira l'altra

Il Museo dell'odontoiatria a Torino

Tutte le curiosità di Torino e Provincia



(c)TorinoCuriosa 2006. E' vietata la riproduzione, anche parziale, del materiale presentato.